Sélectionner une page

A propos

De Joël Bassous : du monde de la publicité aux cybercréations.

Interview

Joël Bassous

 » J‘ai eu la chance de vivre mon enfance entre la librairie de mon grand-oncle et le cinéma de ma grand-mère.« 

– Comment débutez-vous ?

– En 1975, j‘entre au studio de création d’une agence de publicité. J’apprends à dessiner les lettres, utiliser les couleurs, la mise en page… la pub était en plein essor, un métier d’avenir. C’était une époque très créative. Quinze ans plus tard, je deviens designer de presse. A cette époque, je rencontre de nombreux artistes peintres, sculpteurs, mais aussi musiciens, comédiens, metteurs en scène, cinéastes…

– Vos premières expos ?

Fin 2006, je m’installe à Grignan et reviens à des créations plus personnelles. En 2010, j’expose une série sur le thème du château de Grignan : 30 toiles, sculptures et photographies. En 2012, ce sont les «  trophées « , mes animaux imaginaires : cerfgliers, cyberchamois, cyberchevreuils.

Ensuite, je participe au SIAC de Marseille en 2013 et 2014. Suivent d’autres expositions à Grenoble, Montpellier, Lyon, Lisbonne… jusqu’à New York en mars 2018.

– Vous êtes également thérapeute ?

– Oui, c’est arrivé suite à un accident de la vie, une opération chirurgicale qui m’a sauvé de la tétraplégie. Pour me remettre sur pieds, j’ai pratiqué le qi gong et la sophrologie.

Par la suite, j’ai suivi une formation de sophrologie et d’art-thérapie, puis j’ai commencé à créer mes premiers ateliers. Je souhaitais transmettre mon expérience, apprendre à mes clients à dépasser le stress, à reprendre confiance.

Profession

Artiste, art-thérapeute et sophrologue.

En tant qu’artiste, la sophrologie m’ouvre les portes d’une méditation créative qui me permet de développer de nouvelles compétences. L’art et la thérapie ne sont-ils pas souvent liés ?

Joël Bassous

Living In

Grenoble, FR